Publications

Duhaime, Gérard (under the dir.), 2014

Fresh Perishable Product Prices Decrease in Nunavik, Nunivaat, Nunavik Statistical Bulletin, Canada Research Chair on Comparative Aboriginal People, Université Laval, Québec, Canada, No. 7E-February 2014

Résumé non disponible

Duhaime, Gérard (sous la dir.), 2014

Prix des produits frais à la baisse au Nunavik, Nunivaat, Bulletin statistique du Nunavik, Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée, Université Laval, Québec, Canada, no 7F-février 2014

Résumé non disponible

Duhaime, G. et R. Édouard, 2014

Social stratification through the capabilities approach: the case of the Inuit in Nunavik, Polar Geography, Volume 37, issue 4, p. 325-343

Résumé Based on the capabilities approach, this study investigates the Qanuippitaa Survey concerning the health of the Inuit of Nunavik (Canada). The goal was to examine the mutual influences among essential capabilities that affect Inuit adults in their efforts to achieve their aspirations. As shown by our analysis, most essential capabilities (e.g. education, health, employment, income) appear to be limited to certain demographic categories, such as women and older adults; they are at higher risk than others to be exposed to poverty, food insecurity, and violence. However, poor housing conditions and exposure to violence are not discriminant, since they are generalized. The study demonstrates that Nunavik is socially stratified, since all Inuit adults do not enjoy the same capabilities to face contemporary challenges.

Duhaime, G., S. Brousseau, J. Grenier, A. Therrien et C. Beaudoin-Jobin, 2013

Le développement du Nord et le destin du Québec, Recherches sociographiques, vol. 54, no. 3, p.477-511

Résumé Le Plan Nord fut dévoilé en mai 2011 puis fut largement discuté jusqu'à l'élection législative de l'automne 2012 où le gouvernement qui le proposait fut défait. Cette étude propose d'examiner es rapports de pouvoir en cause au cours de cette période dans ce projet de développement massif des ressources naturelles du Nord du Québec. Inspirée par l'approche théorique et la méthode d'analyse du pouvoir d'influence, elle décrit et analyse le rôle tenu par chacun des acteurs principaux en présence ainsi que leurs rapports : la grande entreprise, l'État et les collectivités locales. Elle repose sur l'analyse documentaire d'un corpus constitué de plusieurs sources : informations corporatives disponibles sur Internet, documentation officielle du Gouvernement du Québec, dépouillement systématique de la presse nationale et régionale. Elle diagnostique une convergence entre les intérêts de la grande entreprise et le discours étatique, et un déchirement des collectivités locales. Dans ce contexte, il n'est pas étonnant de trouver au rang des contestataires les étudiants grévistes du printemps 2012. Les tensions que révèlent les débats au sujet du Plan Nord étaient révélatrices de tensions plus générales qui caractérisent les rapports de pouvoir au Québec, fondés sur l'approfondissement du néolibéralisme.

Duhaime, G. et A. Caron, 2013

Consumer Prices Monitoring in Nunavik 2011-2013, Canada Research Chair on Compartative Aboriginal People, Université Laval, Québec, 17 p. + appendices

Résumé The main objective of this study was to monitor changes in consumer prices in Nunavik in the context of the implementation of the Nutrition North Canada (NNC) program. Six data collection operations were performed between April 2011 and April 2013 in nine grocery stores in Nunavik and in one control store in Québec City. This study compares the price of 163 products, based on the form adapted for the purposes of the study entitled Nunavik Comparative Prices Index 2011. The NNC program appears to have achieved its objective of improving access to healthy, nutritional food in regard to the price of fresh perishable products but has failed to achieve its objective in regard to the price of frozen perishable products and products subsidized at level 2. The delisting of certain products under NNC appears to have contributed to an increase in the prices of these products. All in all, discrepancies continue to be considerable between Nunavik and Québec City.

Duhaime, G. et A. Caron, 2013

Suivi des prix à la consommation au Nunavik 2011-2013, Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée, Université Laval, Québec, 17 p. + annexes

Résumé Cette étude avait pour objectif de suivre l'évolution des prix à la consommation au Nunavik dans le contexte de la mise en oeuvre du programme Nutrition Nord Canada (NNC). Six collectes de données ont été effectuées entre avril 2011 et avril 2013 dans neuf épiceries du Nunavik et dans une épicerie témoin à Québec. L'étude compare le prix de 163 produits, sur la base du formulaire adapté de l'étude Indices comparatifs des prix du Nunavik 2011. Le programme NNC semble avoir atteint son objectif de rendre plus accessibles des aliments sains et nutritifs en ce qui concerne le prix des produits périssables frais, mais non en ce qui concerne le prix des produits périssables congelés et des produits subventionnés au niveau 2. L'exclusion de la liste des produits éligibles à NNC semble avoir contribué à l'augmentation des prix des produits visés. Globalement, les écarts demeurent importants entre le Nunavik et Québec.

Duhaime, G. et R. Édouard, 2012

Low Income Measures And Rates In Inuit Nunangat, Research Note, Canada Research Chair On Comparative Aboriginal Condition, Université Laval. Québec, 21p.

Résumé This research note measures the scope of poverty among the Inuit in the four regions of the Canadian Arctic where they live. A low income measure (LIM) that takes household composition and consumer prices into account was developed for each region using data from the master file of the 2006 Census of Canada and surveys by Aboriginal Affairs and Northern Development Canada on the Revised Northern Food Basket. For the Inuit Nunanga as a whole, the LIM is $22,216 and the low income rate (LIR) 44%. However, the values vary from one region to the other: in Nunavik, for example, the LIM is $22,943 and the LIR 37.5%. These rates are roughly three times higher than those observed in Canada and Quebec.

Duhaime, G. et R. Édouard, 2012

Mesures et taux de faible revenu dans l'Inuit Nunangat, Note de recherche, Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée, Université Laval, Québec, 20 p.

Résumé Cette note de recherche mesure l’ampleur de la pauvreté chez les Inuit des quatre régions de l’Arctique canadien où ils résident. À partir des données du fichier maître du Recensement du Canada de 2006 et des enquêtes du ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada sur le Panier de provisions nordiques révisé, une mesure de faible revenu (MFR) propre à chaque région est mise au point en tenant compte de la composition des ménages et des prix à la consommation. Pour l’ensemble des régions, la MFR s’établit à 22 216$ et le taux de faible revenu (TFR) est de 44%. Il existe des variations régionales : ainsi au Nunavik, la MFR s’établit à 22 943$ et le TFR est de 37,5%. Ces taux sont environ trois fois supérieurs aux taux observés au Canada et au Québec.

Duhaime, G. et J. Grenier, 2012

Coût de la vie dans la région de Schefferville, Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée, Université Laval, Québec, Canada, 64 p. + annexes

Résumé L’étude Coût de la vie dans la région de Schefferville a été entreprise à la demande conjointe de la Ville de Schefferville, du Conseil de la Nation Innu Matimekush-Lac John, du Conseil de la Nation Naskapi de Kawawachikamach et du ministère des Transports du Québec. Elle compare les prix à la consommation dans la région de Schefferville avec ceux des villes de Sept-Îles et de Québec, évalue la part attribuable au transport, identifie les mesures utilisées pour réduire le coût de la vie et formule des recommandations. L’étude montre que les trois localités de la région de Schefferville se distinguent nettement les unes des autres et que les ménages présentent des caractéristiques contrastées, selon qu’ils sont nés ou non sur la terre qu’ils habitent.Les prix à la consommation à Schefferville sont plus élevés que dans la région de Sept-Îles. Ils sont 64 % plus élevés pour les produits alimentaires, 84 % plus élevés pour les produits de soins personnels et 106 % plus élevés pour les produits d’entretien ménager. Les coûts liés au transport expliquent au moins 30 % des écarts de prix à la consommation et cette proportion pourrait atteindre 50 %. Les écarts de prix représentent, pour les ménages dont les revenus sont les moins élevés, la différence entre un budget équilibré et un budget déficitaire. Les ménages dont les revenus sont les moins élevés sont des ménages autochtones. L’étude montre également que des mesures cohérentes de réduction du coût de la vie favorisent les employés recrutés à l’extérieur de la région, mais ne touchent pratiquement pas les ménages autochtones. Les mesures visant la population résidante forment un ensemble morcelé et inefficace. L’étude recommande la création d’une enveloppe budgétaire substantielle destinée à contrer les écarts de prix à la consommation; la création d’un comité paritaire et permanent, responsable des mesures de réduction du coût de la vie qui soient communes à la région; la création d’un crédit d’impôt substantiel, régressif et remboursable pour aider les ménages; la majoration des barèmes des programmes sociaux.

Durand, C., M. Deslauriers et G. Duhaime, 2012

Quelle statistiques pour analyser les inégalités?, SociologieS [En ligne], Débats, Penser les inégalités, mis en ligne le 09 mai 2012 à http://sociologies.revues.org/3914

Résumé La question de la collecte de données permettant de constituer des catégories dites « ethniques » fait l’objet de débats relatifs à la constitution même des catégories et à l’utilisation des données. Au-delà de ces questions, l’impact du type d’analyse statistique utilisée est également à considérer. Cette note de recherche illustre, en utilisant le cas des Premières Nations du Québec, comment la constitution de comparables et le recours à des analyses plus sophistiquées que la simple moyenne permettent de tirer des conclusions différentes susceptibles d’orienter les politiques publiques. Elle montre que ce sont d’abord des facteurs collectifs liés au lieu de résidence qui expliquent l’accès à la scolarité et que c’est cet accès qui est déterminant dans l’accès à l’emploi.
9 pages V
Sauter à la page
  |<<   <   1   2   3   4   5   6   7   8   9   >   >>|   85 items